Qu'est-ce qui provoque l'akinésie de fin de dose (wearing-off)

Lorsqu'une personne souffrant de la maladie de Parkinson ressent une akinésie de fin de dose, on pense que cela est dû à l'évolution de la maladie et à une réduction du temps nécessaire pour que l'organisme décompose la lévodopa. Un patient qui ressent une akinésie de fin de dose peut avoir l'impression que la lévodopa est de moins en moins efficace.

On pense que l'akinésie de fin de dose est due à l'évolution de la maladie et à une réduction du temps nécessaire pour que l'organisme décompose la lévodopa. La lévodopa perd de son efficacité à mesure que les taux de dopamine du patient commencent à fluctuer davantage. La lévodopa est convertie en dopamine, qui est stockée dans les cellules nerveuses. Aux premiers stades de la maladie, les cellules nerveuses servent de tampons pour la dopamine, mais aux stades avancés de la maladie, il y a moins de cellules nerveuses, qui ne parviennent donc plus à servir de tampons absorbant la dopamine et la stockant comme avant. Le patient a l'impression que la lévodopa perd de son efficacité.

Les premiers symptômes de l'akinésie de fin de dose, ou wearing-off, peuvent être assez subtils et, pour commencer, ils ne surviennent pas systématiquement après chaque dose, ni même tous les jours. Comme l'akinésie de fin de dose a un impact sur la vie quotidienne, beaucoup de personnes la considèrent comme l'un des plus lourds fardeaux de la maladie de Parkinson.

Symptômes de l'akinésie de fin de dose (wearing-off)

Les symptômes affectant le mouvement se remarquent facilement en cas d'akinésie de fin de dose. Ils s'améliorent généralement en prenant une dose de médicament, mais réapparaissent avant la prise suivante. D'autres symptômes, comme les sautes d'humeur, la douleur, les crises de panique ou la lenteur de réflexion, peuvent également indiquer que le médicament est moins efficace, mais ces symptômes peuvent être difficiles à déceler.

La description que les patients font de leurs symptômes permet de détecter l'akinésie de fin de dose. Le médecin du patient déterminera si les symptômes sont dus à l'akinésie de fin de dose en s'appuyant sur cette description et sur un examen physique. Le questionnaire sur l'akinésie de fin de dose, ou wearing-off, peut aider à identifier les symptômes.

L'akinésie de fin de dose (wearing-off) est-elle fréquente ?

Au début de la maladie, la lévodopa est très efficace et offre des résultats constants entre deux doses. Cependant, il est assez fréquent que les effets commencent à s'atténuer progressivement 2 à 5 ans après le début du traitement, parfois même plus tôt. De 40 à 50 % des personnes atteintes de la maladie de Parkinson commencent à développer les symptômes de l'akinésie de fin de dose dans les premières années et quasiment 90 % des patients les présenteront au bout de 15 ans. Les symptômes de l'akinésie de fin de dose peuvent être traités par des produits contenant des ingrédients pharmaceutiques actifs allongeant les effets de la lévodopa ou en complétant la lévodopa par d'autres formes de traitement.

 

Orionbvbaweb - version July 2020